Kaamelott et la légende

La légende du roi Arthur

Si je vous parle de Kaamelott, vous pensez sûrement à Arthur, roi de Bretagne. Mais avant d’être le personnage incarné par Alexandre Astier, il est le héros de la légende arthurienne. Plusieurs versions retracent la vie d’Arthur. Dans cet article, on parlera uniquement de la légende selon Geoffroy de Monmouth. Dans l’Historia Regum Britanniae, l’Histoire des rois de Bretagne, Monmouth nous raconte la légende des rois de l’ile de Bretagne. Parmi tous les rois mentionnés, le plus célèbre d’entre eux est Arthur.

La naissance d’Arthur


Le roi Arthur

Le roi Uther est pris d’amour pour Ygerne, la femme de Gorlois, le duc de Cornouaille. Il s’adresse donc à Merlin pour que ce dernier lui donne l’apparence du duc. Un jour où Gorlois est en voyage, Uther réussit à pénétrer dans le château de Tintagel. L’apparence du duc est tellement réaliste, qu’il arrive dans le lit d’Ygerne et la trompe en concevant Arthur pendant l’acte. Le temps passe, Gorlois meurt et Ygerne épouse Uther, ce qui permet de légitimer Arthur. À l’âge de 15 ans, après la mort de son père, Arthur prend la tête du royaume et devient roi de Bretagne.

Arthur à la tête du Royaume


Avec l’aide des Bretons, Arthur a vaincu les Saxons qui avaient tenté d’envahir la Grande-Bretagne. Il épouse Guenièvre et domine toute l’Europe du Nord ainsi que la Gaule. Dans cette légende, Arthur n’est pas présenté comme dans la série. A contrario du personnage écrit par Alexandre Astier, l’Arthur de Monmouth est vu comme une personne plus cruelle. Par exemple, quand Rome a vu l’étendue du Royaume breton, elle a demandé qu’on lui rendre hommage car ces terres étaient autrefois sous leur occupation. Le roi de Bretagne est allé attaquer Rome afin de les faire taire.

Siège de Soissons. Maitre de la Cité des dames. Grandes Chroniques de France (1410-1412)

Arthur et Mordred


Après une victoire à Soissons, Arthur reçoit de terribles nouvelles de Bretagne. Avant de partir en guerre, le roi avait donné la responsabilité du royaume à son neveu, Mordred. Dans la version de Monmouth, il est le neveu d’Arthur et non son fils comme décrit dans la plupart des versions où Mordred est l’enfant d’Arthur et de sa demi-sœur Morgane.

Mordred, vu par Henry Justice Ford (1902)

Durant l’absence d’Arthur donc, Mordred s’allie avec les Saxons, ennemis des Bretons. Il profite aussi de prendre le trône et de vivre un amour avec Guenièvre. Après la victoire à Soissons, Arthur rentre avec son armée et se bat contre les forces alliées de Mordred. Cette bataille est nommée La Bataille de Camlann. Arthur tue Mordred, mais est mortellement blessé.

How Mordred was Slain by Arthur, and How by Him Arthur was Hurt to the Death, par Arthur Rackham

La fin du règne


Blessé, Arthur est transporté à Avalon, vers un destin inconnu. Avalon représente l’au-delà. C’est là-bas que sont transportés les héros.

La Dormition d’Arthur à Avalon (1881-1898) par Edward Burne-Jones

Guenièvre, elle, s’enfuit à York et entre au couvent de Caerleon afin d’expier ses péchés.

Guenièvre par Eleanor Fortescue-Brickdale

Les Saxons, eux, prennent le pouvoir en Grande-Bretagne. C’en est fini du règne mythique d’Arthur…

Conclusion


Voilà l’histoire d’Arthur selon Geoffroy de Monmouth. Mais, de multiples aspects manquent à cette légende. Par exemple, l’auteur ne mentionne pas l’amour entre Lancelot et Guenièvre, qui est une période relativement importante. Ou encore, dans les versions les plus racontées, Arthur ne va pas à Avalon mais est enterré à Glastonbury.

Le site originel de la tombe supposée d’Arthur à Glastonbury

Aucune version n’est vraie car c’est une légende qui a été interprétée de plein de manières par une ribambelle d’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 6 =